Entreprendre dans la mode

Bonjour à tous !

Voilà déjà 2 mois que nous avons lancé le e-shop Hacter. Puisque nous aimons vous dévoiler les « coulisses » de la marque, nous souhaitons vous parler d’un sujet qui nous tient beaucoup à coeur : entreprendre dans la mode. C’est aussi l’occasion de vous transmettre quelques anecdotes personnelles… Futur(e)s entrepreneur(e)s ou simples curieux, voici notre expérience et quelques conseils, en toute humilité ! 😉

Bien s’entourer & rechercher la bienveillance

En premier lieu, la grande question : se lancer seul ou s’associer ? Personnellement, nous conseillons de ne pas se lancer tout seul, car les sujets sont variés, la charge de travail lourde, et le besoin d’échange fort. S’associer permet de se répartir les tâches, en fonction des compétences, mais aussi de pouvoir confronter ses avis et d’aboutir à une réflexion plus riche. Dans l’association, la complémentarité des profils et des savoir-faire peut être gagnante car elle permet un réseau et une expertise plus larges.

Une fois les rôles des associés déterminés, en termes de missions, de responsabilités et de « pouvoir », il est important de repérer rapidement et répartir les  compétences en interne et les compétences en externe, à déléguer auprès de partenaires, par exemple. Pour le choix de ces partenaires, chez Hacter nous fonctionnons beaucoup au feeling. L’aspect humain est important pour nous : nous recherchons l’écoute, l’humilité, la bienveillance et l’adaptabilité. Par ailleurs nous recherchons fortement l’expertise ! Nos partenaires sont donc tous experts dans leur domaine d’activité.

Les critères peuvent être la proximité, l’expertise technique, l’adaptabilité, la maîtrise du domaine, etc. Par exemple, nous apprécions la réactivité et la flexibilité de Virginie, la responsable logistique de notre partenaire logistique, près de Nantes. Aussi nous avons été séduits par les références et l‘approche artistique de Aurélie Lecuyer, photographe.

Aurélie Lecuyer, photographe

Aurélie Lecuyer, photographe

Il faut aussi savoir repérer les nouvelles compétences. Par exemple, de nouveaux métiers et nouvelles techniques émergentes, par exemple dans la communication ou le web. Cela permet de s’adapter et d’améliorer l’agilité de l’entreprise.

En dehors des partenaires, il est également primordial d’avoir un bon réseau professionnel et personnel. Il se construit en permanence, il faut l’entretenir. Chez Hacter, Anne est lauréate du Réseau Entreprendre Atlantique. Cela lui permet de tisser des liens forts et bienveillants, de développer des collaborations vertueuses.

 

Lauréat du Réseau Entreprendre Atlantique

Anne Boutruche, Lauréate 2015 du Réseau Entreprendre Atlantique

Il existe aussi d‘autres réseaux, spécifiques à son métier (ex : le web…), son genre (ex : réseaux de femmes entrepreneurs), son engagement (ex : l’innovation, l’économie sociale et solidaire ou économie durable…). Intégrer différents réseaux prend du temps et demande de l’implication, mais reste très bénéfique sur différents points : les bons contacts, les échanges les conseils, les retours d’expérience, la veille de marché… En revanche, c’est une question de respect : la réciprocité est essentielle.

Réseau Femmes Entrepreneurs

Réseau Femmes Entrepreneurs

La relation avec les banques

Une caution pour les banques

Intégrer ce type de réseaux permet notamment d’optimiser l’approche auprès des banques :

  • vous pouvez être dirigé vers les interlocuteurs les plus adaptés à votre projet (en termes de métier, de secteur d’activité, de demande de financement, ou de sensibilité à votre typologie de projet…)
  • la caution du réseau : lorsque vous êtes lauréat d’un réseau comme Réseau Entreprendre, vous apportez une véritable confiance, comme une caution à votre demande de financement, et vous rassurez les banquiers.

En effet le secteur de la mode n’est à priori pas un secteur de confiance pour les banques ! Elles sont plus enclin à étudier un projet autour de l’innovation, par exemple.

Une expertise rassurante

Dans tous les cas, avoir besoin d’un financement auprès des banques peut se révéler le parcours du combattant. Mais rien n’est perdu d’avance !

Les éléments de confiance par rapport à votre dossier seront :

  • votre apport financier. En général, le rapport est de 1 pour 1. Par exemple, si vous apportez 40000 euros, vous pouvez prétendre à 40000 à 50000 euros de financement.
  • la teneur de votre projet d’entreprise : sa présentation, son potentiel de CA et de rentabilité, si elle s’inscrit dans l’actualité, sa différenciation, sa vision dans l’avenir
  • votre personnalité en tant qu’entrepreneur : son énergie, sa capacité à porter un projet et une entreprise, sa motivation, sa force de persuasion
  • votre expertise dans le domaine d’activité. Un candidat en zone de confort sur les compétences aura en effet moins de mal à obtenir un financement.
  • votre réseau
  • la complémentarité et l’efficacité de votre association (si vous êtes associée)
Coulisses du shooting Hacter Automne Hiver 2016

Coulisses du shooting Hacter Automne Hiver 2016

Les aides complémentaires

Votre apport personnel, l’apport de vos proches, le prêt obtenu par les banques peuvent aussi être complétés par des aides, publiques ou privées.

Là aussi, selon votre projet, son secteur d’activité, votre besoin… les possibilités sont variées. Il existe des aides spécifiques à l’innovation par exemple, d’autres propres à certains territoires, et de nombreuses autres possibilités d’aides financières, exonérations, et garanties…

Pour cela, la CCI et l’AFE peuvent se révéler très utiles pour y voir plus clair 😉

Vous pouvez aussi choisir le crowdfunding, c’est à dire faire appel à des plateformes de financement participatif, spécialisées dans la mode, comme Ulule, My Fashion on line, I am la Mode… Certaines sont des plateformes de dons, d’autres avec contre-partie en nature (en produit par exemple), ou de prêt, voire des plateformes d’investissement direct…

Connaître son métier et son secteur d’activité ?

Depuis quelques années, on observe une vague de jeunes entrepreneurs. A contrario, il y a ceux qui préfèrent attendre, le temps de se construire un réseau solide et d’acquérir une expertise professionnelle et technique, d’être en confiance. C’est le deuxième schéma que Hacter a suivi ! 😉

  • L’entrepreneur expert, qui connaît le secteur de la mode et ses métiers. Il peut par exemple avoir occupé le poste de chef de produit, de responsable production, marketing ou encore styliste. Cette connaissance profonde de la mode est un atout, surtout si l’on a déjà un réseau de fabricants, des process maîtrisés, etc. C’est le cas de Anne et de Sébastien ! 😉
Fiche technique Hacter

Fiche technique Hacter

  • L’entrepreneur qui n’a pas de connaissances spécifiques dans un secteur d’activité donné, mais qui a des compétences métiers complémentaires et transférables vers un autre secteur. Comme le contrôle de gestion, le commercial… Il s’agit souvent d’entrepreneurs  qui ont une forte capacité à s’adapter et à bien s’entourer sur les compétences techniques, une belle intuition et une forte capacité à piloter. C’était le cas de Steve Jobs, qui n’était pas au départ un expert en informatique, ni en design, et qui a pourtant bouleversé ce milieu !
  • L’étudiant ou le jeune entrepreneur, qui souhaite entreprendre dès sa sortie d’école (ou pendant  pour certains !). Il a la liberté, l’énergie, pas forcément d’attache, le goût du contact. Il bénéficie du réseau de son école.

Et surtout, dans la mode, quelques soit votre profil, il faut être passionné. Il est stratégique d’avoir des partis pris stylistiques assumés – avec un certain goût du risque. Cultiver sa personnalité et sa différence aidera à émerger, à la fois en tant que marque, mais aussi en tant qu’entrepreneur.

Chaussures Richelieu et noeud papillon Hacter

Chaussures Richelieu et noeud papillon Hacter

Il est important d’être curieux et de se nourrir de toutes ses expériences : la rue, les voyages, les films, séries, la déco, l’alimentaire… l’inspiration (et donc l’anticipation) est partout ! Un esprit visionnaire, sera toujours un plus dans la démarche entrepreneuriale.

Avoir une personnalité différenciante ?

La personnalité de l’entrepreneur est importante dans le développement de notoriété de la marque. C’est l’image de marque de son entreprise. Elle reflète un esprit d’entreprise, des valeurs, une ambiance… Mais elle doit rester fidèle à ce qu’il est. Entreprendre demande tellement d’énergie, d’implication et de ténacité, qu’il faut être en phase avec ce que l’on fait et ce que l’on dégage. Notre conseil : le VRAI !

Par exemple, certains traits de personnalité seront le moteur de rencontres vertueuses : l’énergie, l’humour, l’expertise, une passion…

Avoir une vraie identité de marque

les valeurs d’une marque

L’identité d’une marque, c’est avant tout son histoire et celle de ses créateurs : leur expérience, leur personnalité, leurs convictions.

Par exemple, pour Hacter, notre conviction concernait plusieurs points :

  • l’humain, au centre de la marque,
  • une fabrication de proximité,
  • l’utilisation de matières déjà produites,
  • l’édition limitée
Pochettes Hacter fabriquées à partir de vêtements recyclés

Pochettes Hacter fabriquées à partir de vêtements recyclés

La personnalité d’une marque, c’est aussi celle de ses dirigeants, leur mentalité, leur relationnel, leur « mode opératoire ». On retrouve ensuite cet état d’esprit dans l’esprit d’entreprise, dans son management et son mode de communication, par exemple.

Un positionnement de marque bien pensé

Créer une marque, c’est aussi choisir. Choisir son approche artistique, son positionnement, son niveau de gamme, sa cible. Et le plus difficile : rester cohérent, à la fois dans la variété des actions et dans la durée.

Dans ses produits, jusque dans ses points de vente. En effet l’univers du distributeur doit refléter celui de la marque. En termes d’état d’esprit, de style, de cible, de prix, du lieu de fabrication…

boutique OSCAR, la Baule

Boutique OSCAR, la Baule – distributeur de la marque Hacter

Mais il faut réfléchir à ses canaux de distribution en amont, car ils vont être constitutifs du positionnement de la marque, de son développement de CA et de notoriété, de sa construction budgétaire, en termes de rentabilité.

En effet, Hacter par exemple, est distribué :

  • sur son e-shop
  • dans des boutiques partenaires
  • sur des sites web marchands partenaires
  • en pop-up stores, en vente directe

Les marges ne sont pas les mêmes selon le canal de vente. Une marque a parfois besoin de tous ces canaux pour équilibrer la visibilité et la rentabilité. En revanche, certaines font le choix du 100% web, comme Sézane, la marque féminine née sur le net. D’autres ont préféré la vente à domicile. Ainsi le canal de vente doit être aussi adapté à sa clientèle et son comportement d’achat.

Créer un univers de collection identitaire et cohérent

Une fois les modes de distribution pensés, il faut déterminer sa collection. Sa typologie et sa dimension.

2 choix possibles :

  • la solution la plus évidente : choisir de commencer petit et de proposer un produit emblématique. Afin de :
    • faciliter la gestion de la collection,
    • faire en sorte que chaque produit soit bien pensé et bien fini,
    • développer la notoriété de la marque autour d’un produit phare.
Chaussures Richelieu Hacter

Chaussures Richelieu Hacter

Créer une collection de 50 pièces dès la première saison est risqué : l’investissement financier est plus fort, la gestion plus complexe, la cohérence de gamme plus difficile à assurer.

  • l’autre choix : la gamme. C’est le choix que nous avons réalisé pour Hacter. Nous souhaitions proposer :
    • un univers stylistique autour du concept de l’up-cycling,
    • un impact visuel et ainsi une force merchandising, grâce à une gamme complète
    • une complémentarité de produits (usage, saison, etc.)
    • une variété de prix (avec des petites pièces dès 29 euros et des pièces plus engageantes à 279 euros)
    • des produits pour des types de revendeurs différents (du concept store au spécialiste de la chaussure)
Collection Hacter

Extrait de collection Hacter

 

Par ailleurs, il est important de bien penser au lieu de fabrication de ses collections. En effet, l’origine des produits peut être un vrai parti pris, comme le Made in France.

Marquage du logo Hacter & du Made in France

Marquage du logo Hacter & du Made in France

L’origine du produit a une forte influence sur les coûts de revient et donc des prix de vente proposés au public. Mais cela doit s’intégrer avant tout à la stratégie de positionnement de marque. Souhaite-t-on une marque de luxe ? une marque très haut de gamme ? ou au contraire, une marque à petit prix, où l’on va jouer plus sur l’effet volume ?

Par exemple, chez Hacter, nous ne souhaitions pas faire fabriquer en Asie. Au contraire, nous avions comme priorité de trouver les lieux de production, en phase avec nos valeurs éthiques et environnementales, et avec un positionnement prix accessible. Ainsi nous avons choisi le Portugal pour la production de nos chaussures, et la France et le Portugal pour la maroquinerie.

Mais proposer une collection n’est pas suffisant.

Travailler sa communication

En effet le marché de la mode est dense et dynamique. Le nombre d’acteurs et leur énergie impose de travailler son identité et sa différenciation afin d’émerger.

fontes Hacter, pour le brûlage du logo sur cuir

Fontes Hacter, pour le brûlage du logo sur cuir

Il est donc essentiel de travailler sa communication, qui implique une réflexion cohérente et globale sur différents points :

  • le logo
  • le packaging,
  • le labelling,
  • les PLV, 
  • les e-mailings,
  • le look book,
  • le site,
  • les  collaborations,
  • les réseaux sociaux,
  • l’événementiel, etc.
Hacter au Nid, Tour de Bretagne, Nantes

Le 9 juin : soirée Hacter au Nid, Tour de Bretagne, Nantes

Alors, c’est gagné d’avance ?

Absolument pas ! Chaque étape est stratégique. Et la route est longue. Il y a forcément des phases de doute, d’euphorie… Entreprendre, c’est une sorte d’ascenseur émotionnel, qu’il faut réussir à gérer. Notre conseil : garder la tête froide, tout en maintenant ses convictions fortes et le plaisir. Pour cela, il faut savoir prendre du recul, notamment en prenant le temps de se mettre en mode pause, avec sa famille et ses amis. Prendre le temps de sortir, ou de faire du sport, pour s’aérer la tête. C’est ESSENTIEL pour y voir plus clair et aborder les décisions de manière sereine.

Ensuite, avec de la chance, le succès peut être soudain, ou il peut au contraire se construire dans la durée, grâce à une ténacité constante. Face à l’effort permanent, la difficulté peut davantage se ressentir, mais il ne faut rien lâcher ! C’est aussi une question de rencontres, de choix stratégiques, de réactivité aux situations. Prendre du recul permet d’ailleurs d’être plus visionnaire, flexible et d’optimiser l’agilité de son organisation.

Mais c’est surtout une histoire de relation avec sa communauté de clients ou futurs clients, de distributeurs, fournisseurs et partenaires. C’est VOUS qui ferez de Hacter une marque que l’on écrit dans la durée.

 

Voilà, maintenant, vous savez tout ! N’hésitez pas à commenter et nous dire si cet article a fait germer en vous une âme d’entrepreneur de la mode ! 😉

Sur ces belles confidences,

Très belle journée à tous !

Anne & Manon

 

« »

Notre concept : fabriquer à partir d’éléments recyclés

Conception en France

Conception en France

Récupération des  matières premières

Récupération des matières premières

Fabrication au Portugal

Fabrication au Portugal

Transport routier

Transport routier

Style, qualité & confort

Style, qualité & confort