Bonjour à tous !

Vous allez bientôt découvrir la collection Hacter printemps – été 2016. Ainsi que les coulisses de la prise de vue.

Mais avant de découvrir les premières photos, nous souhaitons vous présenter l’équipe du dernier shooting Hacter et de revenir sur l’organisation d’une production…

La prod photo

La prise de vue est aussi nommée shooting, ou production. Prod, pour les adeptes. Il s’agit en effet d’un moment cadré, destiné à produire du contenu, vidéo, ou photo dans le cas présent.

Sur une prod photo, plusieurs métiers sont représentés :

  • le client (le représentant de la marque – souvent le chargé / responsable de communication),
  • le DA (c’est-à-dire le directeur artistique),
  • le photographe (parfois avec son assistant),
  • le styliste (parfois avec son assistant),
  • le coiffeur / maquilleur (ou coin / maq)
  • le(s) mannequin(s),
  • la prod (les organisateurs).

Le client

Le rôle du client est de s’assurer que ses objectifs sont bien respectés (le positionnement de la marque, sa cible, le parti pris stylistique, la mise en valeur des produits, format des photos…). Il veille en effet à la présence et à la visibilité de ses produits. Il est par exemple très facile d’oublier l’accessoire de la marque quand on est concentré sur la validation de la silhouette globale !

Le DA

Le DA quant à lui est là pour accompagner le client, et garantir le respect des objectifs. Il est également le point d’articulation entre les autres métiers, comme le photographe, le mannequin ou le styliste. Il est notamment garant du rythme général.

Le photographe

Le photographe doit ressentir la marque et être à l’aise avec son univers. Il est important qu’il échange avec le client et le DA, pour répondre aux objectifs et pour que tout le monde soit en phase. Mais le photographe est aussi là pour apporter sa touche personnelle, sa sensibilité. Il peut réaliser d’ailleurs un travail de recherche en amont, qu’il partage avec le client et le DA. Des recherches sur des idées d’attitude, de pose, etc. Enfin son savoir-faire technique et sa créativité permettent de gérer la lumière et notamment de pallier aux aléas climatiques. C’est stratégique par temps de pluie !

Hacter a la chance d’être accompagné par la photographe Aurélie Lecuyer. Aurélie travaille à la lumière naturelle et dégage ainsi beaucoup d’élégance et de suggéré.

Aurélie Lecuyer, photographe

Aurélie Lecuyer, photographe

Le styliste

Le styliste  travaille également en amont, avec le DA et le client, afin de construire les silhouettes que le mannequin va porter. Grâce à sa connaissance des tendances et du marché de la mode, il sait s’adapter au positionnement de la marque, tout en proposant une valeur ajoutée stylistique. Pendant le shoot, il veille au respect et à la bonne tenue des looks définis. Il chasse par exemple les plis et peut éventuellement réaliser des retouches. Le styliste photographique n’exerce pas la même mission que le styliste produits, qui lui, imagine, dessine et conçoit les collections. (voir notre article sur le talentueux Simon Mandin)

Hacter a la chance d’être accompagné par l’agence Oversize, de Nantes. Sophie Edelin, directrice de l’agence, et Charline, son assistante, ont brillamment géré le stylisme de communication pour le shooting de la collection printemps été 2016.

Sophie Edelin, Oversize

Sophie Edelin, agence Oversize

Le coiffeur-maquilleur

Dans l’idéal, il est bon d’avoir deux personnes différentes. Mais généralement, les budgets amènent à faire appel à une seule personne, qui apporte les deux compétences. Les besoins peuvent varier considérablement, selon si l’on shoote un homme ou une femme, mais aussi selon les mannequins (leur type de peau, de cheveux, l’esprit de la campagne de communication, etc.). En effet la transformation peut parfois être radicale ! Et oui, Photoshop n’est pas le seul magicien ! Pour notre shoot, nous n’avions pas un tel besoin, car notre mannequin était déjà parfait. 😉

Le mannequin

Le mannequin est au coeur de tous ces différents métiers. Il se fait coiffer, maquiller, habiller, diriger par le DA ou le photographe. Mais avant tout, le choix du mannequin est stratégique. Il doit correspondre au positionnement de la marque. Donner envie, faire rêver tout en restant accessible pour le consommateur. Ensuite, il doit savoir évoluer devant un appareil photo ou une caméra et être à l’aise en présence d’une équipe pour prendre la pose naturellement. Pour Hacter, nous souhaitions un homme moderne, mode, masculin, dandy, décontracté et sympathique. Et oui, rien que ça ! Nous avons trouvé notre mannequin idéal, en la personne de Romaric Dabin.

Romaric Dabin

Romaric Dabin

Nous avons rencontré Romaric il y a une quinzaine d’années, à Nantes, peu avant qu’il crée le collectif Level Art puis l’agence de communication Lvl Studio. Il était parfait pour notre prod, car en plus d’être le mannequin idéal, en tant que DA et professionnel de la communication, il connaissait parfaitement nos attentes.

La production

Enfin, l’équipe de production est là pour gérer la logistique, l’intendance. Et c’est crucial ! Elle doit être réactive, anticiper les problématiques, les besoins. C’est l’équipe de prod qui se charge des autorisations (lieux de shoot, parkings, mannequin, etc.), qui assure les locations diverses (camions/voitures, etc.). Selon les budgets et les sujets, l’équipe de prod peut être plus ou moins étoffée.

Sur une prod TV, pour une publicité par exemple, l’équipe au complet (en comptant l’équipe technique) peut atteindre 40 personnes aisément. Sur le shoot Hacter, nous étions une petite dizaine. Ce qui est déjà beaucoup. Chacune de ces personnes a apporté une dose de bienveillance et d’énergie.

 

Sur ces good wibes et en attendant de découvrir les premières images des coulisses,

Très bonne journée !

Anne