Bonjour à tous !

Une journée au CESE

Lundi 7 décembre 2015, nous sommes allés au Colloque Changeons la mode pour le climat, au CESE (Conseil économique, social et environnemental), place d’Iéna, à Paris.

Colloque Changeons la mode pour le climat

Colloque Changeons la mode pour le climat, 7 décembre 2015, Paris

Au programme de cette journée :

  • des échanges sur le cycle de vie d’un produit, ses impacts environnementaux ;
  • les solutions et innovations, de la fibre au produit fini ;
  • une charte de bonnes pratiques, qui sera suivie par un livre blanc.

Le développement durable et désirable

Si nous y sommes allés, c’est d’abord parce que nous aimons la mode, et parce que nous sommes convaincus que des solutions existes pour limiter les impacts environnementaux, comme le gaspillage des matières premières et la pollution. Des solutions pour produire et consommer différemment.

Alors soyons clairs : lorsqu’on évoque les produits responsables, surtout en mode, on imagine des produits green, conscients, mais pas toujours « sexy » : rouge, vert, rêche…

Pour Hacter, il s’agit de bien faire comprendre que l’on peut faire du beau, de l’élégant, en gardant ces valeurs.

Cette journée au CESE fut très riche. De nombreuses idées ont été évoquées.

Colloque Changeons la mode pour le climat, lundi 7 décembre 2015

Colloque Changeons la mode pour le climat, lundi 7 décembre 2015

Nous avons sélectionné quelques pistes qui nous semblent pertinentes et adaptées à Hacter.

D’abord des pistes pour vous, consommateurs, ensuite  pour les marques et industriels.

Consommateurs, à vous de jouer !

Pensez !

Comme l’évoque Ariane, la blogueuse de My Happy Wardrobe, redonnons du sens à notre acte d’achat. Continuons à nous faire plaisir, mais limitons la consommation à répétition, sans but réel. Cette accumulation qui envahit nos placards, nous fait oublier les beaux objets sur lesquels nous avions craqués quelques mois auparavant. Et c’est cette accumulation qui nous donne ce sentiment de ne rien trouver dans nos dressings !

My Happy Wardrobe au Colloque Changeons la mode pour le climat

My Happy Wardrobe au Colloque Changeons la mode pour le climat, lundi 7 décembre 2015

Sélectionnez la qualité !

Il est vrai qu’il est tentant de faire passer le prix avant la qualité. Très tentant. Mais ce n’est qu’une illusion – à court terme.

Un produit durable est avant tout un produit de qualité, qui nous accompagne dans le temps, dans nos expériences, auquel on attache de l’importance. Auquel on attribue de grandes émotions. Le fameux jean, dans lequel on se sent bien, que l’on a porté, usé. Qui nous a accompagné à ce concert, qui était là lors de LA rencontre, etc. Le fameux sac, qui s’est patiné, modelé à notre mode de vie.

Alors, pour cela on peut aussi se tourner vers des basics indémodables ou revisités ou une mode qui a un certain goût pour l’intemporel, même avec une belle personnalité, une identité. Un produit dont on ne va pas se lasser le mois d’après !

Localisez !

La proximité reste à privilégier, afin de limiter les impacts du transport.

Hacter a choisi de travailler en Europe : au Portugal et en France. Cela a aussi l’avantage de la réactivité, pour les réassorts par exemple.

Bichonnez !

Ce que nous avons retenu de cette journée d’échanges, et dont on ne parle pas assez, c’est l’usage que l’on fait de son produit. C’est à dire le soin que l’on accorde à sa paire de chaussures, qu’il était indispensable d’acheter !

On pense à la manière de la ranger, de la conserver, de l’entretenir, de l’alterner avec d’autres pour la soulager, de l’utiliser (ex : un p’tit match de foot improvisé, avec sa derby 😉 , etc.).

Pour les vêtements, on pense aux lavages à répétition, au repassage pas toujours nécessaire, etc.

Transmettez !

Alors, parmi les solutions, une fois que le produit ne nous donne plus satisfaction (soit parce qu’il est réellement usé, soit parce qu’il ne nous va plus, ou encore parce qu’il ne nous procure plus d’émotion), il existe encore la transmission : donner ses vêtements, ses accessoires, ses chaussures…

Donner à des personnes que l’on connaît personnellement, c’est un geste solidaire et utile. Vous pouvez aussi les déposer dans des bornes prévues à cet effet. On en trouve de plus en plus.

Là aussi, il n’existe pas de bonnes ou de mauvaises bornes dans l’absolu. Les entreprises qui organisent la collecte permettent toutes de créer des emplois. Après, vous pouvez les sélectionner en vous intéressant à elle, en recherchant des infos. Certaines comme le Relais sont très axées sur la réinsertion. D’autres vont plus être orientées « business », en revendant le maximum des objets collectés. Mais quoiqu’il en soit, toutes permettent de faire plaisir à quelqu’un et de redonner une vie à votre produit.

Industriels et marques, à vous de jouer !

L’up-cycling

L’up-cycling est une solution de recyclage, qui se développe. L’up-cycling permet de transformer un déchet ou un produit en un matériau ou un produit supérieur. C’est lui donner une 2e vie, parfois improbable d’ailleurs.

C’est l’exemple de cette chaussure Hacter, qui redonne vie à un denim datant de 1986 !

Chaussure bateau Hacter

Chaussure bateau Hacter

Les industriels ont aussi un rôle à jouer. Beaucoup trop encore stockent des matières premières sans jamais les utiliser, d’autres les incinèrent !

Par exemple, les grandes marques de luxe incinèrent chaque année 50 000 mètres de tissus !

Hacter à la COP21

Cette émission a été tournée pendant la COP 21, au Grand Palais. Elle reprend quelques idées de recyclage, et a notamment permis à Hacter de s’exprimer !

Certains textiles recyclés renaissent donc dans de nouveaux produits, mais aussi dans de l’isolant, pour le bâtiment !

Recyclez la fibre !

Une dynamique s’est créée chez certains industriels : défiler les vêtements et recréer une fibre recyclée. Certains l’organisent à partir de rebus de production, d’autres directement à partir de vêtements collectés.

Pour obtenir une fibre de qualité, elle doit être longue. Elle peut contenir 2, 3, voire 4 qualités ! Comme une fibre recyclée en coton/polyester, laine/acrylique/polyester, etc.

Hater s’intéresse à cette piste notamment pour développer du textile de qualité. Comme des pulls, des bonnets et des écharpes en tricot. En cohérence avec notre démarche.

Réutilisez !

Le recyclage, ce n’est pas seulement transformer le produit. En effet réutiliser un produit dans un autre contexte permet d’optimiser sa durée de vie.

Par exemple, nous vous confectionnons des pochons en bleu de travail recyclé, pour ranger vos chaussures. Mais vous pouvez vous en servir comme nous, en petit sac, quand vous vous baladez !

Sac en bleu de travail recyclé, Hacter

Sac en bleu de travail recyclé, Hacter

Dans la même idée, nous réfléchissons également à une boîte d’expédition (de vos achats web) en carton recyclé, qui puisse être réutilisable dans un autre contexte : boîte à archives, à chaussettes ! Et ceci en travaillant sur l’inviolabilité de la boîte sans utiliser la colle, mais uniquement sous forme de pliage.

Humanisez !

Enfin, nous pensons que la transparence sur le sourcing et la fabrication, permettent à chacun de mieux connaître la marque et de choisir réellement. En partage de valeurs.

Chez Hacter, c’est ce que nous cherchons à transmettre lorsque nous vous présentons une usine. On va même jusqu’à vous faire visiter le jardin de notre fabricant de cravates et noeuds papillon !

jardin

Le jardin d’Antonio, le fabricant des cravates et noeuds papillon Hacter

Sur ces réflexions et ces convictions, nous vous souhaitons une très belle journée !

Anne