Bonjour à tous !

Vous suivez notre actualité et au fil du temps, découvrez nos images. Sachez qu’une partie de ces images est réalisée par Aurélie Lecuyer, photographe.

Aurélie-Hacter, c’est avant tout une belle encontre.

Nous avons rencontré Aurélie pour la première fois au Lieu Unique de Nantes, autour d’un burger maison – à goûter absolument : burger nantais, réalisé avec du curé nantais ! (dingue !)

Ce fut une belle rencontre, comme nous les aimons : simplicité, bienveillance, convivialité, enthousiasme, mille discussions, mille idées, art, etc.

Nous avons été charmés dès le départ par l’univers d’Aurélie : un univers suggéré, empli d’élégance et de naturel. Mais aussi par sa personnalité, douce, à l’écoute, créative, une âme élégante, pleine de valeurs…

Alors, nous avons décidé de vous faire partager ce coup de coeur humain et artistique.

Voici son interview.

Aurélie, peux-tu nous raconter ton parcours, ce qui t’a décidé à te lancer ?

J’ai suivi une formation de stylisme, puis j’ai travaillé dans des bureaux de style, à Paris. C’est à partir de là que j’ai commencé la photo.

Aujourd’hui les deux sont étroitement liés dans mon parcours.

J’ai toujours travaillé en tant qu’indépendante. Du coup mon travail varie pas mal, et évolue aussi d’une année sur l’autre. C’est vraiment cette diversité qui me plaît, avec toutes les possibilités qu’elle implique.

Des rencontres déterminantes ?

Plein !! Chaque rencontre est importante et déterminante.

Aurélie, ça ressemble à quoi ton quotidien ?

Je travaille pas mal de la maison, où j’ai installé mon bureau. Du coup je mélange un peu tout, les moments avec les enfants, leur rythme, le travail. La journée est parsemée de petits moments entrelacés.

Les coupures, c’est lorsque je pars en shooting, je romps avec le découpage habituel du quotidien.

Ton moyen de locomotion ?

Mon vélo, mes jambes ou le train, car je n’ai pas encore le permis de conduire !

Quel rapport entretiens-tu avec la mode ?

Mes études ont été tournées vers la mode. Aujourd’hui c’est plus anecdotique, et ça passe surtout par une boulimie des images. On mélange la mode au life style, c’est cette approche plus globale qui m’intéresse.

Pour la garde-robe, je me contente de bons basiques, que l’on peut reconduire d’une saison sur l’autre. J’aime bien cette vision intemporelle.

Quels petits gestes pour ta planète ?

Des petits gestes tous les jours. Ca passe par le marché et des produits frais sans conditionnement industriel, des poules à la maison, incroyables pour réduire la quantité de nos déchets, ensuite le fait de ne pas avoir de voiture, et puis dernièrement la construction de notre maison en CLT, tout en bois, avec un impact carbone considérablement réduit par rapport à la construction classique béton.

Tes passions ?

Les voyages, aller voir ce qui se passe ailleurs, s’enrichir et photographier les endroits. C’est toujours tellement grisant et inspirant.

Un film, qui donne le sourire ?

Dernièrement Vice-Versa. Très drôle avec les enfants ou pas.

Un livre à partager ?

Sur la route de Kerouac.

Un son qui tourne en boucle ?

Feist et Benjamin Gibbard, Train Song.

Tes endroits préférés à Nantes ?

LU, l’île de Nantes, la Librairie Les Enfants Terribles, le Beckett’s

et à Paris ?

Folks & Sparrow, la Trésorerie, French Trotters, Ofr

Un rêve un peu fou ?

Partir habiter dans un autre pays, dans pas si longtemps.

Aurais-tu une philosophie, à partager avec nous ?

J’adore cette phrase de Paul Eluard :

« Il y a un autre monde mais il est dans celui-ci ».

On te souhaite quoi pour la suite ?

De la constance !

 

Merci Aurélie pour nous faire partager ton univers ; nous te souhaitons donc de la constance dans ton enthousiasme, ta joie de vivre, tes rencontres et l’élégance de ton travail !

 

Très bonne journée à tous !

Anne