Bonjour à tous !

Nous souhaitions vous présenter Antonio Manuel, notre faiseur d’élégance.

homme et son chien

Antonio et son chien

Antonio Manuel, fabricant de cravates, noeuds papillon et carrés, à Porto

Antonio Manuel s’est spécialisé dans la confection des cravates, noeuds papillon et carrés. Dans sa propriété, se situe l’atelier de confection, ainsi qu’un magasin. Ce magasin est une aubaine pour les dandys ! D’ailleurs, notre styliste Simon était aux anges et aurait aimé ramener tous les modèles avec lui !

magasin de cravates

Simon, au paradis, dans le magasin de Antonio Manuel

Faisons un focus sur la cravate…

Les étapes de la confection d’une cravate

3 étapes principales constituent la fabrication d’une cravate :

  • la sélection du tissu,
  • la découpe,
  • l’assemblage.

La sélection des tissus

Antonio travaille de nombreuses matières, parfois très différentes : des matières les plus brutes comme le denim, au matières les plus raffinées, comme la soie et le cachemire, de la maille au chaîne et trame. Quoiqu’il travaille, il garde toujours l’élégance de la forme, du taillant, pour une allure raffinée, grâce à son savoir-faire et à son sens de l’élégance.

Car pour réaliser une belle cravate ou un joli noeud papillon, vous aurez compris qu’il faut d’abord commencer par sélectionner finement le tissu – sa qualité faisant varier le tomber du produit.

Nous vous rappelons que Hacter sélectionne exclusivement des tissus recyclés – dont la très très grande majorité n’était initialement pas destinée à fabriquer des cravates, noeuds papillon et carrés !

Donc, notre défi va constituer à rechercher des tissus adaptés, tout en vous surprenant. En effet, c’est bien cela que nous apprécions : bousculer les codes, en toute élégance.

rouleaux de tissus

Sélection de tissus, pour la confection des cravates et noeuds papillon

La découpe

D’abord, on réalise le traçage du profil de la cravate, sur le tissu, à l’aide d’un patron en carton. Tous les éléments constitutifs de la cravate sont tracés : grand pan, petit pan tour de cou. L’outil principal : la craie !

Le patron constitue véritablement la coupe du modèle. Hacter a par exemple choisi une cravate « slim », plus fine, pour un style dandy plus moderne.

Ensuite, peut avoir lieu la découpe autour du tracé, le plus souvent à l’aide d’une lame de découpe. Les matières ne se comportent pas toujours de la même manière, selon leurs qualités intrinsèques. En effet certaines se plissent, se distordent, s’effilochent, s’accrochent, etc. Tout est une question de maîtrise et de patience !

L’assemblage

C’est le moment d’assembler tous les éléments pré-découpés (grand pan, petit pan, tour de cou), en misant sur la qualité des finitions. C’est aussi cela qui fait la beauté et la qualité d’une cravate. Le temps qu’on lui accorde, à la chouchouter.

opératrice dans une usine de confection de cravate

La confection des cravates

Ensuite, le tissu est doublé avec de la triplure. Derrière ce nom peu poétique se trouve une doublure en molleton de coton. Vous ne le voyez pas, mais il est stratégique, pour le maintien et le galbe de la cravate.

Enfin, sont réalisées les différentes coutures : la couture de la cravate, de l’ourlet, du point d’arrêt, de la bride intérieure). C’est également à cette étape que l’on peut observer le niveau de qualité, de finition de la cravate.

Vous connaissez désormais toutes les étapes de confection d’une cravate de qualité.

Je vous propose maintenant une petite pause dans le jardin d’Antonio Manuel ! Les magnifiques bougainvilliers nous accompagnent tout au long de notre visite…

jardin

Le jardin d’Antonio

statues de flamants roses dans un jardin

Pose flamant rose

jardin

Le jardin d’Antonio

Sur ces belles émotions, nous vous souhaitons une très très belle journée !

Anne